Preloader Operavision
Rachel Croash, Tara Erraught & Niamh O'Sullivan - photo: Patrick Redmond

Le règne de la bonté

Orpha Phelan, metteuse en scène de La Cenerentola au Irish National Opera, nous explique ce qui rend l'opéra de Rossini si exceptionnel.

Orpha Phelan met en scène La Cenerentola au Irish National Opera. La lauréate du prix Place de l'Opéra et double lauréate du prix Reumert nous explique ce qui rend l'opéra de Rossini si exceptionnel.

« Ce n'est pas juste ! » Combien de fois par jour les parents entendent-ils cette protestation ? Nous sommes tous nés avec un sens inné de la justice. Mais plutôt que de s’intensifier en grandissant, il diminue souvent à l'âge adulte, alors que nous cherchons à nous améliorer et à survivre dans le monde, parfois au détriment des autres. Dans leur innocence face aux épreuves et aux nécessités de la vie, les enfants du monde entier accordent à cette notion de bien et de mal une importance primordiale, et elle est très certainement aussi la clé de l'attrait durable de l'histoire de Cendrillon.

Cinderella, Cendrillon,The Glass Slipper, Aschenputtel - l'histoire remonte à l'an 7 av. J.-C, avec un conte relatant l’union d'une esclave grecque et du roi d'Égypte. D'autres versions proviennent de l’Italie et de la France du XVIIe siècle. Quant au célèbre conte allemand des frères Grimm, il date de 1812. L'histoire existe également sous différentes formes sur d’autres continents, de l'Arabie à la Chine. Et nous avons bien sûr notre propre version folklorique irlandaise, Fair, Brown and Trembling. Cette histoire impérissable et sans frontières résonne autant de nos jours qu'autrefois.

Orpha Phelan

Vous aussi avez probablement votre version préférée du conte, selon l'endroit où vous avez grandi et l'édition que vous lisiez lorsque vous étiez enfant. L'édition Ladybird des années 1960 était l'un de mes biens les plus chers. Je m'échappais régulièrement au cœur de ce monde imaginaire et brutal et me réjouissais de la libération et la justice qui triomphaient à la fin du conte.

L'intrigue, caractérisée par sa course incessante vers une fin inévitable, est rapide, comique (frôlant parfois le ridicule), et est bien servie par les éléments virtuoses, exubérants et effervescents de l'opéra bel canto du début du XIXe siècle. Parallèlement, l'orchestration de Rossini, l'utilisation des formes musicale et d’une harmonie simple sont le fondement parfait d'un message profond et vivifiant. L'harmonie de la vie familiale et la résolution des épreuves de la vie ne peuvent être atteintes que grâce aux valeurs d'humilité et de bonté.

Tara Erraught - photo: Patrick Redmond

Bande-annonce | La Cenerentola

Je pense que vous verrez dans La Cenerentola de Rossini quelque chose d’exceptionnellement sombre et étincelant à la fois. Certains détails différeront très probablement de l'histoire qui vous a accompagné lorsque vous étiez enfant. Selon moi, la différence la plus intéressante ne réside pas dans le fait que la méchante belle-mère soit remplacée par le beau-père Don Magnifico (qui se dévoue entièrement à ses deux filles - combien parmi nous s’identifient davantage à lui qu’à sa bienveillante belle-fille ?), que la fée marraine fasse place au tuteur du prince, Alidoro, ni qu'à la place de la pantoufle de verre, on ne trouve qu’une paire de bracelets dépourvus de magie.

Non. Ce qu'il y a de plus exaltant dans cette version de 1817, c'est qu'elle semble curieusement contemporaine. Ce n'est pas l'histoire d'un garçon qui sauve une fille mais bien d’une fille qui sauve un garçon - et tous les autres de surcroît. La Cenerentola ne s’intéresse pas à la richesse, à la vengeance ou au pouvoir. En montant sur le trône, elle prend la décision de s'élever au-dessus de ces considérations - voglio starvi maggior del trono -, nous prouvant à tous que la charité et la bonté peuvent être plus fortes que la notion de statut. Ceci explique sans doute le sous-titre de l’opéra : La bontà in trionfo - La bonté triomphante.

Cet article est paru pour la première fois dans le programme de La Cenerentola publié par le Irish National Opera en novembre 2019.