Preloader Operavision
Oļegs Zernovs

Together

Récital Aleksandrs Antonenko

Le chanteur vedette du Metropolitan Opera en concert à Riga

Concerts

Lors de ce tout premier concert après le lockdown en Lettonie, le ténor de renommée internationale Aleksandrs Antonenko a ravi le public du château de Riga avec un programme de grands compositeurs nationaux.

 

« Together », le titre de ce cycle de concerts, parle de lui-même : il représente la valeur des arts au sein de la société et souligne l'importance de la coopération mutuelle entre les différents acteurs culturels et économiques qui ont souffert de la pandémie de coronavirus. Le récital est dédié à juste titre au personnel médical pour sa lutte contre le Covid-19.

Enregistré le 16 juillet 2020

 

Chaleureux remerciements à la Chancellerie du Président de la Lettonie.

Disponible à partir du
22.09.2020 à 19h00 CET

jusqu'au
22.03.2021 à 12h00 CET

Aleksandrs Antonenko Ténor
Reinis Zariņš Piano
---------------
Emīls Dārziņš (1875 – 1910) Romance espagnole (Texte A.Pushkin / traduit en letton par V.Plūdonis)
Jānis Mediņš (1890 – 1966) Il y a une nuit (Texte J.Jaunsudrabiņš)
Jānis Mediņš (1890 – 1966) J'irais de ce côté (Texte K.Jēkabsons)
Jānis Kalniņš (1904 – 2000) Le livre à la croix (Texte P.Rozītis)
Alfrēds Kalniņš (1879 – 1951) Derrière les collines (Texte A.Niedra)
Arvīds Žilinskis (1905 – 1993) Air d'Antiņš’s de l'opéra Le cheval d'or
Francesco Cilèa (1866 – 1950) Lamento di Federico « E’la solita storia del pastore » de l'opéra L’Arlesiana
Giuseppe Verdi (1813 – 1901) Air d'Otello « Dio! Mi potevi scagliar » de l'opéra Otello, Acte 3
Giacomo Puccini (1858 – 1924) Air de De Grieux « Tra voi, belle » de l'opéra Manon Lescaut, Acte 1
Franz Lehár (1870 – 1948) Air du prince « Vous êtes la joie de mon coeur » de l'opérette Le Pays du sourire
BIS – Emīls Dārziņš (1875 – 1910) Fermer les yeux et sourire (Texte J. Poruks)


Pour le tout premier concert live après le lockdown de la Lettonie, organisé symboliquement au château de Riga, le ténor Aleksandrs Antonenko et le pianiste Reinis Zariņš ont mis au point un programme unique combinant de grands compositeurs lettons et de célèbres compositeurs étrangers.

La première partie de leur récital comporte un répertoire letton de chants en solo. Les compositeurs lettons Emīls Dārziņš, Jānis Mediņš, Jānis Kalniņš et Alfrēds Kalniņš marquent un tournant historique particulièrement important dans l'épanouissement et le développement de la musique originale lettone jusqu'à l'indépendance du pays en 1918. Le caractère direct des sentiments exprimés dans ces œuvres – amour, patriotisme, lumière, lyrisme – forme un message national-romantique et constitue un témoignage vivant de la façon dont la musique originale lettone s'est développée.

La deuxième partie du programme est consacrée aux airs d'opéra. Le duo reprend avec l'aria d’Antiņš, l'un des morceaux les plus populaires de la musique d'opéra lettone. Tiré du Cheval d’or d’Arvīds Žilinskis, basé sur une pièce du poète letton Rainis, il est également inspiré de contes populaires lettons et de la tradition du solstice d'été si importante pour les Lettons. L'opéra lui-même a été joué pour la première fois en 1965, pendant l'occupation soviétique, a connu 200 représentations et a figuré au répertoire de l'Opéra national letton pendant 20 ans.

La soirée se clôture par un répertoire italien, qu’Antonenko a chanté sur les grandes scènes d'opéra du monde, ainsi que par l'air du Prince de Franz Lehár « Vous êtes la joie de mon coeur » de l'opérette Le pays du sourire.

Aleksandrs Antonenko - ténor

Aleksandrs Antonenko a déjà derrière lui une immense carrière internationale après s’être démarqué en tant que brillant ténor spinto. Ses prestations l'ont amené au Semperoper de Dresde, au Deutsche Oper de Berlin, à Monte Carlo, à Stockholm et à Baden-Baden. En 2008, il fait ses débuts au Festival de Salzbourg dans le rôle titre d'Otello, dirigé par Riccardo Muti. En 2009, il incarne au Metropolitan Opera House de New York le rôle du Prince dans Rusalka.           

Depuis lors, il chante pratiquement sur toutes les scènes importantes, il incarne notamment Cavaradossi (Tosca) à la Scala de Milan et chante Turiddu et Canio dans une nouvelle production de Cavalleria Rusticana et Pagliacci au Royal Opera House Covent Garden. Ses engagements les plus récents comprennent Radames (Aida) à l'Opéra de Zurich, Manrico (Il trovatore) au Berliner Staatsoper, Hermann (Pique Dame), Otello et Cavaradossi (Tosca) au Wiener Staatsoper, une première d'Aida à Rome ainsi qu'une nouvelle production de Turandot dans le rôle de Calaf à la Scala de Milan et Otello au Met de New York.

Reinis Zariņš (Piano)

Le pianiste de concert Reinis Zariņš est un maître des interprétations approfondies, un brillant soliste et un chambriste compétent, ainsi qu'un auteur de projets conceptuels interdisciplinaires. Fin 2020, des concerts en solo sont prévus au festival "Arena", au Festival d'automne de musique de chambre, à la salle de concert "Latvija", ainsi que des représentations avec le Trio Palladio. Depuis ses débuts en tant que concertiste à l'âge de dix ans, le pianiste de concert letton Reinis Zarins s'est produit en tant que récitaliste, chambriste et soliste de concerto dans toute l'Europe et en Amérique du Nord. Confortable aussi bien dans le répertoire classique que contemporain, sa passion réside dans la création de programmes et d'interprétations qui explorent les raisons et les objectifs profonds de la musique. Reinis Zarins se produit régulièrement en Lettonie, son pays natal, et a remporté trois fois le Grand Prix letton de la musique dans la catégorie « Interprétation exceptionnelle » (2011, 2013, 2015). 

Lauréat de 11 concours internationaux, Reinis s'est produit dans de prestigieux festivals de musique, dont le Festival de Lucerne, le Festival international de musique de Bath et le Scotia Festival of Music. Il a réuni le public au Wigmore hall de Londres, au Concertgebouw d'Amsterdam, au Weill Recital hall de New York au Carnegie hall et au Tchaïkovski Concert hall de Moscou. Zarins a collaboré avec de grands orchestres comme l'Orchestre de chambre de Moscou, le Kremerata Baltica, l'Orchestre de chambre d'Ostrobotnie, et les chefs d'orchestre Pierre Boulez, Peter Eötvös, Pablo Heras-Casado et Diego Masson, entre autres.