Preloader Operavision

Les hits de l'été : tenor

Qu'ont Calaf, Radamès et Hoffmann en commun?

Calaf, le prince ténor

Les ténors ont souvent le premier rôle masculin à l’opéra; on dit qu'ils gagnent le coeur des filles - sur la scène comme en dehors ! La gamme vocale du ténor va du Do en-dessous du Do du milieu au Do au-dessus du Do du milieu. Atteindre ces notes élevées est un défi pour de nombreux ténors.

Le chant ténor atteint des sommets dans Turandot de Puccini, avec l'aria « Nessun Dorma » (« Personne ne doit dormir »). La princesse Turandot déclare qu'elle épousera le prince qui réussit à résoudre ses trois énigmes. Après les avoir résolues avec succès, Calaf propose qu’elle réponde à son tour à une énigme : si Turandot peut trouver son vrai nom avant le lever du soleil, il mourra volontiers, sinon la princesse devra l'épouser.

Voici un extrait de la production du Teatro Regio, mise en scène par Stefano Poda. Calaf est interprété par Jorge de Léon.

Qu'est-ce qu'un ténor?

Bien que les ténors partagent tous la même gamme vocale, la qualité de leurs voix dans les graves et les aiguës peuvent différer. Certaines voix de ténor flottent et sont plus à l'aise dans les aiguës, tandis que d'autres sont plus profondes et donc plus expressives dans les graves. En tenant compte de ces variations, il existe plusieurs sous-catégories concernant les voix de ténor. En voici quatre. 

Lyrique

Dotés d'une voix chaleureuse et claire, capables d'atteindre facilement les notes de ténor les plus élevées, les ténors lyriques obtiennent certains des rôles les plus charmants à l’opéra. Cette catégorie est assez large : ces chanteurs peuvent varier en couleur tonale, certains beaucoup plus graves et sombres et d'autres plus légers et lumineux.

Voici un extrait de la production de Les Contes d'Hoffmann du Dutch National Opera, mise en scène par Tobias Kratzer. L'infortuné poète Hoffmann est interprété par John Osborn, ténor lyrique par excellence

Voici un extrait de la production de Les Contes d'Hoffmann du Dutch National Opera, mise en scène par Tobias Kratzer. L'infortuné poète Hoffmann est interprété par John Osborn, ténor lyrique par excellence

Spinto

Semblable au ténor lyrique mais avec plus d'amplitude, particulièrement dans les aigüs. Ces rôles sont beaucoup plus difficiles qu’il n'y parait. Les rôles héroïques de Verdi sont des véritables pièges pour les ténors. Le rôle de Radames, dans Aida de Verdi, est un formidable défi, relevé ici haut la main par Ivan Defabiani avec la romanza « Celeste Aida ».

Voici un extrait de la production du Royal Swedish Opera, mise en scène par Michael Cavanagh.

Dramatique

Forts, puissants et vecteurs d'émotions, les ténor dramatiques ne sont pas obligés d’atteindre les notes les plus aiguës mais il doivent projeter un son riche que l’on puisse entendre malgré la puissance des forces orchestrales. Ils sont l'un des types de ténor les plus rares. 

Dans Pagliacci, l'opéra de Leoncavallo, Canio est un ténor dramatique, le chef d'une troupe d'acteurs comiques. Dans son aria « Vesti la giubba », il se prépare à mettre son costume de clown après avoir découvert l'infidélité de sa femme.

Voici un extrait de Pagglicaci, une production de La Monnaie / De Munt, mise en scène par Damiano Michieletto.

Voici un extrait de Pagglicaci, une production de La Monnaie / De Munt, mise en scène par Damiano Michieletto.

Heldentenor

Se traduit littéralement par « ténor héroïque ». C'est un groupe vocal introduit par Wagner, une collection de rôle à tessiture basse, presque baritale. Ce sont des rôles massifs, exigeants. Il faut que le chanteur maintienne un son puissant pendant des périodes extrêmement longues, ce qui les rend presque insoutenables. Wagner a créé une bonne douzaine de ces rôles, mais le plus exigeant de tous est peut-être Siegfried dans The Ring Cycle. Dans « Amfortas ! Die Wunde », Parsifal pleure de douleur après avoir embrassé la sauvage Kundry.

Voici un extrait de la production de Parsifal de l'Opera Vlaanderen, mise en scène par Tatjana Gürbaca. Parsifal est interprété par Erin Caves