Preloader Operavision
Roman Klochkov & Anna Heunick
24.10.2020 à 17h00 CET
samedi, octobre 24, 2020 - 17:00

WALPURGIS

Fidelio courte animation

Le film d’animation

Opéras | Beethoven

Un jeune couple rêve d'un monde meilleur, mais est confronté à une réalité amère lorsque l'un d'eux est emprisonné pour ses idéaux. Si elle veut revoir son amant en vie, elle devra trouver un moyen de le libérer...

 

Dans cette version animée de Fidelio, le cliché de la Beauté attendant d'être sauvée par le Prince Charmant est sérieusement démystifié. Léonore elle-même brave mille dangers pour libérer son amant emprisonné. Commandé par OperaVision et le collectif d'artistes belges WALPURGIS pour célébrer l'anniversaire de Beethoven et le World Opera Day, la metteuse en scène Judith Vindevogel et le réalisateur de films d'animation Roman Klochkov ont condensé le chef-d'œuvre de Beethoven en 15 minutes pour le jeune public – un  « opéra salvateur » sur l'humanité et l'amour.

Sous-titres en français, anglais, allemand et possibilité de traduire automatiquement dans plus de cent autres langues.

 

En coproduction avec Opera Europa, La Monnaie & l'ensemble de musique de chambre Oxalys. Avec le soutien de la Vlaamse Gemeenschap et du Creative Europe programme. Merci à Acoustic Recording Studio & Rec’N'Roll.

Disponible à partir du
24.10.2020 à 17h00 CET

jusqu'au
23.04.2021 à 12h00 CET

MusiqueLudwig van Beethoven
Concept, scénario & mise en scèneJudith Vindevogel
Storyboard & animationRoman Klochkov en collaboration avec Anna Heuninck
Arrangement musicalJago Moons
ChantKurt Gysen (Pizarro), Lisa Willems (Leonore), Stefaan Degand (Rocco)
MusiciensShirly Laub (violon), Frédéric d’Ursel (violon), Elisabeth Smalt (alto), Amy Norrington (violoncelle), Koenraad Hofman (contrebasse), Lieve Goossens (flûte), Piet Van Bockstal (hautbois), Nathalie Lefèvre (clarinette), Pieter Nuytten (basson)
Bruitage & sounddesignElias Verecken
ChoeurStemmer (het Brussels Stadskoor) sous la direction de Pieter Nevejans
Enregistrement & montage finalBenjamin Dieltjens
Ingénieurs du sonYannick Willox & Marina Lerchs (bruitage)
Traduction & sous-titresLorenzo Caròla (français & italien), Jonathan Reeder (anglais), Anne Habermann (allemand)

Florestan et Léonore sont de jeunes artistes qui rêvent d'un monde équitable, solidaire et durable. Un jour, ils arrivent à mobiliser des gens de tous les âges et de toutes les couleurs autour de l’idée qu’il y a bien des alternatives à la politique répressive du tyran Pizarro.

Pizarro, qui sent son pouvoir décliner, ordonne à ses militaires de réprimer la manifestation pacifique et d'enfermer Florestan dans un cachot secret. Dans un cauchemar, Léonore revit le moment où elle a été séparée violemment de son amant.

Elle se réveille d’un coup en réalisant que Florestan est en danger de mort. Si elle veut le revoir vivant elle devra trouver un moyen de le libérer...

Fidelio, un opéra salvateur pour enfants d’aujourd’hui

Fidelio, une histoire qui se poursuit

Depuis 2001, ma compagnie WALPURGIS et moi-même sortons régulièrement un classique de l’opéra de notre bibliothèque pour en séparer le texte de la musique, par pure curiosité et avec beaucoup de plaisir de jeu, de sorte que son contenu puisse entrer de manière nouvelle en résonance avec nous et avec notre époque.

En 2011, nous nous sommes plongés pour la première fois dans Fidelio, le seul opéra que Beethoven ait composé et qu’il n’a eu de cesse de peaufiner pendant de longues années. Depuis, cet opéra ne nous lâche plus non plus. Après une lecture concertante du livret à laquelle ont pris part cinq acteurs, deux sopranos et un baryton-basse, une pianiste, un chœur composé de demandeurs d’asile et une fanfare, nous avons travaillé à l’automne 2015 à une adaptation musicale/théâtrale de Fidelio pour enfants. Cinq jours avant la première au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, la France a été frappée de plein fouet par une série d’attentats terroristes qui ont coûté la vie à 129 personnes et blessé plus de 350 personnes. Soudain, notre Fidelio n’est plus un opéra-conte, mais un témoignage de ce que la violence impitoyable (politique et religieuse) peut faire d’un être humain.

L’état d’urgence est décrété et toutes les représentations scolaires sont annulées. Nous décidons donc d’effectuer une version ‘unplugged’, sans décor. Avec les deux sopranos (Léonore et Marcelline), le baryton-basse (Rocco/Pizarro), la marionnette (Florestan), le pianiste, un narrateur supplémentaire et quelques accessoires (une paire de ciseaux, quelques costumes, la lettre d’amour de Marcelline, un petit écran de projection, un pistolet en bois et le masque doré de Pizarro), nous allons d’école en école pour raconter comment Léonore parvient à libérer son ami Florestan des griffes meurtrières du tyran Pizarro. À la mi-décembre 2015, nous obtenons enfin le feu vert pour partir en tournée avec le spectacle. Entre novembre 2015 et janvier 2020, nous avons donné 185 représentations pour quelque 19 000 enfants et adultes (vulnérables). Néanmoins, il nous apparaît que nous n’en avons pas fini avec l’histoire de Fidelio. Aiguillonnés par la demande d’Opera Europa de filmer notre spectacle de théâtre musique, nous entamons en 2020 la création d’un dessin animé dans lequel nous tentons à nouveau de saisir l’esprit de Fidelio.

Liberté, égalité et fraternité

L’œuvre de Beethoven exprime un grand engagement politique. À l’âge de vingt ans, il suit avec beaucoup d’intérêt la Révolution française qui entraîne de profonds bouleversements politiques, provoque une guerre civile et aboutit au régime de la Terreur. Entre juin et octobre 1803, Beethoven écrit sa Symphonie n° 3, l’Héroïque, qu’il dédie à Napoléon, le libérateur du peuple français en qui il voit un grand homme d’État. Mais en décembre 1804, Napoléon s’autoproclame empereur. Beethoven est horrifié.

Que reste-t-il des idéaux de liberté, d’égalité et de fraternité que nous tenons en si haute estime ? Comment veiller à ce que cela ne devienne pas des mots creux ou naïfs, des pensées inactives et inoffensives ? Comment endiguer l’inégalité sociale et économique croissante, le durcissement, la polarisation et le racisme ? Comment traduire nos idéaux en actes ? Comment veiller à ne pas retomber dans l’intolérance et le fanatisme et comment ne pas se rendre coupable de violence ?

Judith Vindevogel, metteuse en scène (et fondatrice de WALPURGIS)

Chantez avec nous !

WALPURGIS et OperaVision ont commandé cette courte version animée de Fidelio pour le World Opera Day 2020. Vous aussi, participez aux festivités depuis votre salon en chantant avec le chœur final, adapté de l'hymne le plus célèbre de Beethoven, l'Ode à la joie. La partition est disponible en néerlandais, anglais, français, allemand et italien. Chantez de tout votre cœur pour l'opéra et l'humanité !