Preloader Operavision
Adam Fradgley

Birmingham Opera Company

Lady Macbeth de Mtsensk

Une satire sombre et tranchante, affûtée à Birmingham

Opéras | Chostakovitch

Une femme mariée, malheureuse et assaillie par l'ennui, rêve d'amour et d'un nouveau départ ailleurs. Lorsqu'elle entame une liaison avec un fermier dépravé, sa passion la pousse au crime...

 

Dans la 50e production de Birmingham Opera Company, Lady Macbeth de Mtsensk prend place dans une fameuse boîte de nuit désaffectée où, au milieu des 150 acteurs et choristes bénévoles, les spectateurs rencontrent des mariées ensanglantées, des rats géants et des invités empoisonnés. Avec l'Orchestre symphonique de la ville de Birmingham et un groupe du Conservatoire royal de Birmingham, ainsi qu’une scénographie radicale réalisée par Block 9, les collaborateurs de Banksy, « il s’agit peut-être de sa production la plus brillante à ce jour » (The Observer). A l'occasion des International Opera Awards 2021, Birmingham Opera Company a remporté le prix Education et Sensibilisation, tandis que le directeur musical Alpesh Chauhan est reparti avec le prix Révélation de l'année.

Enregistré en mars 2019.

 

Chanté en anglais. Sous-titres en anglais avec la possibilité de traduire automatiquement dans plus de cent autres langues.

Disponible à partir du
14.05.2021 à 19h00 CET

jusqu'au
14.08.2021 à 12h00 CET

La femmeChrystal E Williams
Le beau-pèreEric Greene
Le mariJoshua Stewart
L'amantBrenden Gunnell
L'ingénieurThemba Mvula
Le chauffeurDominick Felix
La femme de ménageGrace Nyandoro
Le voyouJames Kryshak
Le portierAndrew Clarke
L'intendantJames Ioelu
Les trois ouvriersAndrew Clarke, Dominick Felix, Jack Sandison
Le prêtreJames Ioelu
Le fantôme du beau-pèreEric Greene
Le chef de policeQuentin Hayes
Le policierThemba Mvula
Le socialisteEdward Harrisson
L'invité ivreDominick Felix
Les gardiens de prisonThemba Mvula, James Ioelu
Le prisonnierEric Greene
La pole danseuseLilly Papaioannou
L'autre femmeGrace Nyandoro
ChœursBirmingham Opera Company chœurs et acteurs
OrchestreOrchestre symphonique de la ville de Birmingham


MusiqueDmitri Chostakovitch
TexteAlexander Preis et Dmitri Shostakovich, d'après une nouvelle de Nikolai Leskov. Traduction en anglais à partir d'une traduction de David Pountney.
Direction musicaleAlpesh Chauhan
Mise en scèneGraham Vick
DesignBlock9
Chorégraphie d'ensembleRon Howell
LumièresGiuseppe Di Iorio
Chef de chœurJonathan Laird
_______________
Avec l'aimable contribution musicale de Boosey & Hawkes Music Publishers Limited pour le compte de Musikverlag Hans Sikorski GmbH

La femme et son mari sont tyrannisés par le beau-père, déçu qu’ils ne lui aient pas donné de petits-enfants. Lorsque le mari part en voyage d'affaires, la femme prend pour un amant un nouvel ouvrier.
Le beau-père l'apprend et fouette l'amant jusqu'au seuil de la mort. La femme empoisonne son beau-père. Déterminée à faire durer son nouveau bonheur, elle tue le mari, cache le corps et épouse l'amant.
La police, mécontente de ne pas être invitée au mariage, s'incruste à la fête et trouve le corps. En prison, elle découvre qui elle a épousé en réalité.

5 clés pour aborder Lady Macbeth de Mtsensk

1° Staline s’oppose

Le second opéra de Chostakovitch, Lady Macbeth de Mtsensk, est depuis longtemps associé à la controverse. Si ses thématiques, sexuellement explicites, brutales et sordides sont en partie responsables d'une telle infamie, le coup de grâce porté à sa réputation est dû à l’historique de ses représentations, truffé de scandales. Deux ans après l'immense succès de sa création en janvier 1934, Staline assiste à une représentation de l'opéra. On ne sait quel élément l’agaçe le plus : l’intrigue provocatrice ou la partition progressive. Quoi qu'il en soit, le succès de l'opéra est endigué par un éditorial dénonciateur intitulé « Quand le désordre remplace la musique » dans le journal officiel du parti communiste Pravda. Cette attaque annonçait une répression idéaliste impitoyable, généralisée et durable du monde musical soviétique. 

2° De la nouvelle à l’opéra

Dans son adaptation lyrique de Lady Macbeth de Mtsensk, Chostakovitch a considérablement modifié la caractérisation des personnages de la nouvelle originale de Nikolaï Leskov, écrite en 1865. Alors que Leskov dépeint Katerina comme une femme froide et épouvantable, Chostakovitch la considère plutôt comme « une femme talentueuse, intelligente et exceptionnelle au destin tragique, dans l'atmosphère cauchemardesque de la Russie pré-révolutionnaire ». A posteriori, il semble ironique que cet opéra ait été choisi pour débuter la purge artistique soviétique. Composé en 1932, Lady Macbeth de Mtsensk devait être le premier volet d'une trilogie esquissant l'oppression et l'émancipation des femmes avant, pendant et après la Révolution.

3° Pourquoi Lady Macbeth?

Certes, Katerina est une meurtrière et n’est pas des personnages les plus sympathiques. Cependant, sa comparaison avec la méchante Lady Macbeth de Shakespeare, qui pousse son mari au régicide pour devenir reine, peut poser de question. Les deux femmes ont une volonté de fer et du sang sur les mains. Le premier meurtre lève leurs inhibitions tombent et le carnage s’accélère. Toutes deux finissent par devenir folles, mais leurs motifs diffèrent. Lady Macbeth avait soif de pouvoir et éprouve des remords après coup. Quant à Katerina, femme au foyer qui s'ennuie, c’est une passion soudaine et excessive qui l’a poussée au crime. Katerina mérite-t-elle le titre de pire meurtrière de l'histoire du théâtre ?

4° L’opéra par tous et pour tous

Graham Vick est célèbre pour avoir chamboulé le monde de l'opéra. Pour lui, l’opéra ne doit pas forcément être chanté dans la langue originale, ni se dérouler discrètement sur une scène de théâtre. Ses productions sont instantanées, participatives et variées, et l'accueil a été formidable. Même si d'autres metteurs en scène ont aujourd'hui repris les principes de base de son approche, son style reste inégalé : au-delà de cette vision qui lui est propre, il est capable d’électriser et de motiver toute une foule d’interprètes - 150 au total - aux côtés d’une distribution professionnelle remarquable. C’est leur engagement, encadré par un groupe de professionnels, qui constitue le moteur de la production.

« L'opéra n'est pas aussi élitiste que je le pensais. »

Un acteur volontaire, noir africain, 45 ans

5° Lady Macbeth d’Edgbaston Reservoir

La 50e production de Birmingham Opera Company emmène Lady Macbeth de Mtsensk au Tower Ballroom, une boîte de nuit emblématique d'Edgbaston, Birmingham, qui a connu des jours meilleurs. L’action s’y déroule tout autour des spectateurs. L'espace « grunge » et les costumes (jusqu'aux tissus ouest-africains aux imprimés champignons et rongeurs que porte Katerina) ont été conçus par les scénographes de Block9, les collaborateurs de Banksy, au style radical. Lauréat du prix « Révélation de l'année » aux International Opera Awards 2021, Alpesh Chauhan dirige un City of Birmingham Symphony Orchestra pour le moins revigorant et entraînant. Quant aux solistes, Chrystal E. Williams est une Katerina électrisante, Brenden Gunnell un Sergei au timbre puissant. Et qui peut résister au beau-père tyrannique et délicieusement lubrique interprété par Eric Green ?