Preloader Operavision
Caitlin Hulcup (Iseult), Tom Randle (Tristan) - photo: Robert Workman

Welsh National Opera

Le Vin herbé

Tendre compassion et non amour extatique

Opéras | Martin

Un philtre magique scelle le merveilleux et funeste destin de Tristan et d’Iseut : Tristan doit accompagner en Cornouailles la future épouse de son oncle, le roi Marc. Un vin herbé est censé placer sous une bonne étoile ce mariage arrangé. Mais lorsque la suivante d’Iseut verse le breuvage dans les gobelets du chevalier et de la princesse irlandaise, tous deux sont attirés l’un vers l’autre, conscients que leur amour trahit la couronne.

 

Tendre compassion et non amour extatique… Le vin herbé offre une interprétation du conte Tristan et Iseut bien différente de celle du pathos wagnérien. Tom Randle et Caitlin Hulcup incarnent les amants tragiques dans cette mise en scène donnée au Welsh National Opera.

Enregistré le 4 avril 2017

 

Chanté en anglais. Sous-titres en français, anglais, allemand, italien, espagnol et polonais et possibilité de traduire automatiquement dans plus de cent autres langues.

Disponible à partir du
28.06.2020 à 19h00 CET

jusqu'au
28.12.2020 à 12h00 CET

Les narrateurs nous invitent à écouter l'histoire de Tristan et Iseult.

Acte I

Alors que les chevaliers de Cornouailles s'apprêtent à ramener Iseult la Blonde, princesse d'Irlande, en Cornouailles, pour épouser Marc, leur roi, sa mère concocte en secret une potion magique. Elle demande à Brangien, la suivante d'Iseut, de garder la potion cachée jusqu'à la nuit de noces de la princesse, où elle devra la verser dans une coupe nuptiale pour que les jeunes mariés puissent la boire ensemble. Cette potion a le pouvoir de faire naître une passion amoureuse intense entre les deux personnes qui la boivent.

Alors que le bateau quitte l'Irlande. Iseut est en colère contre Tristan, le neveu du roi Marc, pour avoir tué Morold, son fiancé, et l'avoir emmenée loin de sa patrie. Iseut maudit le navire et son destin : elle préfère mourir sur sa propre terre plutôt que de vivre sur la terre du roi Marc.

Le vent tombe et le soleil se couche. Tristan donne l'ordre de débarquer et l'équipage se rend à terre. Se trouvant assoiffés, Iseut et Tristan demandent à boire. La jeune servante d'Iseut leur donne par erreur la potion magique ; ils la boivent et tombent éperdument amoureux l’un de l’autre. Alors que le bateau poursuit son voyage vers la Cornouailles, Tristan réalise qu'il aime la future femme de son oncle et père adoptif, le roi Marc. Tous deux sont tourmentés par les sentiments forts qui les envahissent. Brangien les prévient du fait qu’ils ont bu dans cette potion leur « amour et mort » mais elle sait qu'il est trop tard – les amants sont trop amoureux pour faire marche arrière. Tristan et Iseut s'abandonnent à leur passion.

Acte II

Iseut est mariée au roi Marc et est désormais reine, mais n’abandonne pas son histoire d'amour avec Tristan. En découvrant leur passion, le roi Marc les fait emprisonner. Tristan s'échappe et sauve Iseut. Ensemble, ils trouvent refuge dans la forêt de Morois avec leur compagnon, Gorvenal.

Le roi Marc, qui a soif de vengeance, trouve Tristan et Iseut endormis et s'apprête à les tuer lorsqu'il aperçoit une épée entre leurs corps endormis, les séparant ainsi. Il décide de les épargner et laisse sa propre épée derrière lui en signe de miséricorde.

C'est par ce signe que Tristan se met à douter. Il se remémore de tout ce que le roi Marc a fait pour lui et regrette son exil. Tristan et Iseut se sentent tous deux coupables de leur trahison envers le roi Marc. Ils décident de quitter la forêt ; Iseut retournera auprès du roi et Tristan s'exilera dans son pays natal, la Bretagne.

Acte III

Tristan erre pendant des années, convaincu qu'Iseut l'a oublié. Il aide le duc Hoël de Bretagne à faire la guerre au royaume de Nantes. Le duc Hoël convoque Tristan et, en remerciement pour avoir sauvé le pays, lui donne pour épouse sa fille, Iseut aux Blanches Mains.

Blessé mortellement au combat, Tristan aspire à revoir Iseut la Blonde. Iseut aux Blanches Mains l'entend demander à son ami Kaherdin d'apporter une bague à Iseut la Blonde en gage de son amour éternel et de la supplier de venir à lui. Il demande à Kaherdin de prendre son meilleur bateau et, à son retour, d'arborer une voile blanche si Iseut est avec lui, une voile noire s’il n’est pas parvenu à la ramener.

Iseut la Blonde revient avec Kaherdin, mais leur navire est immobilisé. Tristan, sur son lit de mort, pense qu'elle a refusé de venir à lui. Iseut aux Mains Blanches voit le navire s'approcher, arborant une voile blanche mais ment à Tristan en lui révélant que la voile est noire. En entendant cela, Tristan meurt.

Apercevant toutes les personnes qui pleurent la mort de Tristan, Iseut la Blonde s'allonge et meurt à ses côtés.

Le roi Marc enterre les amants côte à côte. Une bruyère jaillit alors entre les deux cercueils, reprenant vie après chaque coupe.

Tristan et Iseut est un des contes les plus connus de l’Europe médiévale. Richard Wagner s’est inspiré du roman de Gottfried von Straßburg pour composer un de ses opéras emblématiques.

Donné en création mondiale en 1941 à Zürich, Le vin herbé de Frank Martin est un oratoire séculaire qui, hormis la source littéraire, a peu de points communs avec l’opéra de Wagner. Alors que Richard Wagner exploite tous les timbres d’un orchestre symphonique, Frank Martin se contente de sept cordes et d’un piano. Il puise son inspiration dans des musiques sacrées polyphoniques, Pelléas et Mélisande de Debussy et le dodécaphonisme sériel de Schönberg. L’intrigue est narrée par un chœur attique.

Au Welsh National Opera, la critique comme le public plébiscitent la mise en scène de Le Vin Herbé confiée à Polly Graham : les huit instrumentistes qui jouent sous la baguette de James Southall sont sur scène. Tom Randle (Tristan) et Caitlin Hulcup (Iseut) sont à la tête d’un ensemble de plus de 40 chanteurs.