Preloader Operavision
Oleg Chernous

Moscow State Stanislavsky Music Theatre

Medea

Corinthe n'a de fureur égale à celle d'une femme bafouée

Opéras | Cherubini

Une sorcière furieuse cherche à se venger de son mari qui a pris les enfants, quitté le pays et s'est trouvé une plus jeune femme. 

 

Beethoven considérait Cherubini comme le plus grand compositeur parmi ses contemporains et Schumann comme « le meilleur harmoniste de notre temps ». Hibla Gerzmava, lauréate du People's Artist of Russia et, à deux reprises, du Golden Mask, interprète le rôle principal, connu pour sa difficulé, inspiré de la mythique sorcière de Colchis.

Chanté en Italien.

Sous-titres en français, anglais, allemand et russe avec possibilité de traduire automatiquement dans 114 langues.

Disponible à partir du
12.10.2018 à 19h00 CET

jusqu'au
11.04.2019 à 23h59 CET

MédéeHibla Gerzmava
NérisNatalia Vladimirskaya
GlauceDaria Terekhova
JasonNajmiddin Mavlyanov
CréonFelix Kudryavtsev
Capitaine de la GardeMaxim Osokin


MusiqueLuigi Cherubini
LivretFrançois-Benoît Hoffman (italien : Carlo Zangarini, récitatifs : Franz Lachner)
Direction musicaleFelix Korobov
Mise en scèneAlexander Titel
DécorsVladimir Arefiev
CostumesVladimir Arefiev
LumièresEvgeny Vinogradov
Chef des ChœursStanislav Lykov

Acte I

Glauce, fille du roi Créon, se prépare pour son mariage. Elle épouse Jason et craint que Medée, sa femme abandonnée, ne cherche à se venger. Médée a donné deux enfants à Jason, et Créon assure à ce dernier qu'ils seront protégés, éduqués et qu’on leur apprendra à haïr leur mère en tant que sorcière malfaisante. Les Argonautes offrent la toison d’or à Glauce, que Jason a prise au père de Médée avec l’aide de cette dernière. Ils portent un toast au couple et invitent le dieu Hymen à assister au mariage.

Le capitaine de la garde annonce l'arrivée d'une femme voilée qui ne veut pas donner son nom. Créon l’autorise à entrer et la femme se présente comme Médée. Elle demande à Jason de rentrer à la maison et avertit Créon qu'il devrait annuler le mariage. Le roi répond à ces menaces avec ses propres menaces. Médée rappelle à Jason les sacrifices qu'elle a faits pour lui et le prie d'avoir pitié d’une mère abandonnée. Lorsque Jason rejette sa demande, Médée jure de se venger.

Acte II

Médée se plaint de son destin solitaire. Neris, son esclave, la pousse à s'échapper alors qu’il est encore temps mais elles sont retrouvées par Créon et ses gardes. Le roi informe Médée que Jason lui a demandé d'épargner sa vie mais qu'elle doit quitter le pays immédiatement. Médée rappelle à Créon que sans son aide pour prendre la toison d'or, Jason serait mort. Elle demande l'asile pour qu'elle puisse au moins voir ses enfants occasionnellement. Créon refuse sa demande mais lui permet de rester une journée de plus.

Neris promet de partager le destin de sa maîtresse, mais Médée a choisi ce dernier jour pour se venger. Elle demande à Jason de la laisser ramener les enfants à la maison. Il ne veut pas que cela se produise, mais il lui permet de rester avec eux jusqu'à son départ. Médée demande à Neris d’offrir à Glauce des bijoux et une robe imbibée de poison en guise de cadeau de mariage, et elle demande à Hymen de sourire à son plan.

Acte III

Médée tente de calmer son sentiment de culpabilité alors qu'elle se prépare à tuer ses propres enfants. Neris les lui apporte et elle est submergée d'amour maternel. L'esclave informe Médée que Glauce a accepté ses cadeaux de mariage et porte déjà la robe. Satisfaite de sa vengeance, elle demande à Neris de mettre ses enfants en sécurité.

Les invités au mariage poussent un cri d'horreur: Glauce a été tuée par la robe empoisonnée. Ils se précipitent dans la panique et demandent à Médée de mourir pour son crime. Jason part à la recherche de ses enfants mais ne trouve que Neris qui lui dit que sa maîtresse, qui a changé d'avis, envisage de les tuer. Médée sort en tenant une arme. Elle dit à Jason qu'elle a été vengée par le sang de leurs enfants et qu'il est maintenant libre de se trouver une autre femme.

4 choses à savoir sur Medea

1° De Colchis à Corinthe

Dans la mythologie grecque, la sorcière Médée est la fille du roi Aeëtes de Colchis, nièce de Circé et petite-fille d'Hélios. Le royaume de son père est situé sur la côte est de la mer Noire, au centre de la Géorgie occidentale actuelle et s’étend à la Turquie et la Russie actuelles. Il est décrit comme une terre riche en or, en fer, en bois et en miel, qui exporte principalement ses ressources vers la Grèce antique, mais il est surtout connu pour être la destination de Jason et des Argonautes dans leur recherche de la Toison d'or.

Lorsque Jason arrive pour réclamer la Toison comme étant la sienne, Aeëtes promet de la lui donner uniquement s'il peut effectuer certaines tâches. Médée tombe amoureuse de Jason et promet de l'aider, mais à condition que s'il réussit, il l’emmène avec lui et l'épouse. Jason accepte, et ensemble ils parviennent à récupérer la Toison. Jason et les Argonautes partent avec Médée, et pour y parvenir la princesse est prête à faire l'impensable. Tandis qu’Aeëtes les poursuit à bord de son navire, Médée tue et démembre son frère, Absyrtus, et jette les morceaux de son corps par-dessus bord. Aeëtes s'arrête pour rassembler les morceaux de son fils un à un. Et ainsi, Jason et Médée parviennent à s’échapper.

Comme on pouvait s'y attendre de la part de deux individus aussi équilibrés, leur relation n'est pas des plus stables. Médée a deux enfants avec Jason, mais lorsqu’elle piège les filles de Pelias afin qu’elles assassinent leur propre père, sa famille et elle sont exilées à Corinthe. Là-bas, Jason se fiance à Glauce, fille du roi de Corinthe, afin de renforcer les liens politiques. Medée confronte Jason à propos de ses fiançailles et elle cite toute l'aide qu'elle lui a apportée, il lui rétorque que ce n'est pas elle qu’il devrait remercier, mais Aphrodite, qui avait fait en sorte que Médée tombe amoureuse de lui. C'est là que l'opéra commence.

2° Du mythe à la scène

Le mythe de Médée et de Jason apparaît dans le poème Théogonie d’Hésiode vers 700 av. J-C et dans la version littéraire d’Apollonius de Rhodes du IIIè siècle av J-C, Argonautiques. À mi-chemin entre ces deux publications, Euripide adapta l’histoire en une tragédie qu’il inscrit au festival Les Grandes Dionysies en 431 av. J.-C. Le public athénien ne fut pas séduit par cette pièce, qui se classa troisième sur les trois tragédies jouées. Largement oubliée depuis 400 ans, la pièce a été redécouverte par Ovide, Sénèque le Jeune et d’autres tragédiens romains, qui l’ont adaptée en drames augustins à succès. Depuis sa redécouverte ultérieure dans l’Europe du XVIe siècle, la Médée d’Euripide est devenue un classique du canon occidental et est aujourd’hui la tragédie grecque la plus fréquemment jouée.

Au milieu des années 1790, Luigi Cherubini eut l'idée d'écrire un opéra-comique basé sur le mythe de Médée. Le sujet s'étant déjà révélé populaire à l'opéra, avec Giasone de Francesco Cavalli, Thésée de Jean-Baptiste Lully et Teseo de George Frideric Handel, ayant tous déjà été mis en scène. Pour le texte, Cherubini s'est tourné vers François-Benoît Hoffman, dramaturge et critique qui avait récemment écrit plusieurs livrets pour "le plus important compositeur d'opéra en français de la révolution ", Étienne Méhul. Hoffman basa sa Médée sur une adaptation de la pièce d'Euripide écrit au XVIIe siècle par le tragédien français Pierre Corneille.

L’opéra de Cherubini reçut un accueil mitigé lors de son ouverture le 13 mars 1797 au Théâtre Feydeau à Paris. Il fut repris à Francfort en 1855 dans une traduction allemande de Franz Lachner, qui composa également le récitatif pour le dialogue parlé. Carlo Zangarini créa une traduction italienne pour La Scala en 1909, mais l'opéra est ensuite passé de mode. Jusqu’en 1953, lorsque Maria Callas joua Medea à Florence. C’est devenu l’un de ses rôles phares emblématiques, qu’elle a ensuite joué à Milan, à Londres et à Dallas. Elle a également joué la sorcière vengeuse dans Medea, le film de Pier Paolo Pasolini de 1969, son seul rôle au cinéma.

3° Les brillantes étoiles de Moscou

Le rôle-titre de Médée est un formidable défi qui exige une maîtrise vocale et une présence scénique impérieuse. Aucun opéra n'oserait produire l'œuvre de Cherubini sans une excellente soprano pour lui rendre justice. Lorsque le Stanislavsky Nemirovich-Danchenko Music Theatre a opté pour cet opéra, ils ont eu la chance d'avoir non pas un mais deux chanteurs dans la compagnie qui possédaient des voix puissantes et expressives ainsi que des acteurs de talent : la célèbre Hibla Gerzmava, etNatalia Muradymova, l’une des plus grandes stars lyriques de Moscou.

Dans cette représentation sur OperaVision, le rôle-titre est joué par Hibla Gerzmava, lauréate du People’s Artist of Russia et de deux Masques d'Or. Abkhaze russe, elle est aussi lauréate du People’s Artist d’Abkhazie, une région qui correspond à la moitié nord de l'ancien royaume de Colchis. Écoutez sa chanson 'Figli miei, miei teso' issue de l'acte II de l'opéra, dans lequel elle supplie son mari Jason (Majmiddin Mavlyanov) de la laisser ramener leurs deux enfants chez eux. Jason, qui est maintenant avec une femme plus jeune, aime trop les enfants pour les laisser partir, mais il permet à Médée d'être avec eux quelques heures de plus jusqu'à ce qu'elle parte. Elle pleure de douleur et de joie - mais à quel point ses larmes sont-elles sincères ?

4° Silencieuses sentinelles

Les décors de Médea ont été conçus par Vladimir Arefiev. Ils se composent de dizaines de tétrapodes - non pas la classe de vertébrés à quatre pattes qui comprend des mammifères, des reptiles, des amphibiens et des oiseaux, mais les structures en béton tétraédriques utilisées pour renforcer les structures côtières comme les digues de mer.

Pendant la première moitié du XXe siècle, ces blocs artificiels rectangulaires ou cubiques étaient courants le long des sections les plus vulnérables du littoral, mais ils étaient en fait moins stables que les roches naturelles du même poids. Puis, en 1950, des ingénieurs du Laboratoire Dauphinois d'Hydraulique de Grenoble ont mis au point une nouvelle structure à emboîtement plus solide, plus perméable et plus résistante. Pierre Danel, ingénieur en chef, expliquait trois ans plus tard lors de la Conférence internationale sur le Génie Côtier : « " Après diverses études préliminaires, les contours ont pris forme : une sorte de monstre marin à quatre tentacules qui a été breveté sous le nom de "tétrapode". »

D'abord utilisée à Casablanca, cette invention française se retrouve aujourd'hui dans le monde entier, des portes de la lagune vénitienne aux bords de mer de Mumbai. Ils entourent entièrement la capitale des Maldives pour la protéger de l'élévation du niveau de la mer et couvrent la moitié des côtes du Japon comme protection contre les typhons. Les tétrapodes peuvent attirer le mépris parce qu'ils ne s'intègrent pas dans leur environnement naturel, mais ces sentinelles silencieuses ont sauvé - et continuent de sauver - d'innombrables vies.