Preloader Operavision
Kim Ahern Photography, Patricia Burmicky, Tam Lan TRuong, Stefan Panfili, Kristina Sherk Photography

The Kurt Weill Foundation for Music

Finale du Concours Lotte Lenya 2021

Un concours de chant qui n’a pas son pareil,
dans lequel la voix compte autant que le jeu d'acteur.

Concours

La finale du 23e concours annuel Lotte Lenya réunit 15 comédiens-chanteurs exceptionnels à New York, qui se disputent le premier prix de 20 000 $. Sélectionnés parmi un groupe de 500 candidats du monde entier, les finalistes du concours prouvent l’étendue de leur talent en interprétant quatre chansons, allant de Broadway au répertoire lyrique.

 

En 1998, Kurt Weill Foundation for Music a créé un concours annuel à l'occasion du centenaire de la naissance de Lotte Lenya, une chanteuse et actrice extraordinaire et l'une des plus grandes interprètes de la musique de Kurt Weill, son mari. Le concours récompense de jeunes interprètes talentueux qui, comme Lenya elle-même, sont convaincants tant sur le plan dramatique que musical, sur des partitions contemporaines de Broadway aussi bien que dans le répertoire lyrique, sans oublier les œuvres de Kurt Weill.

Plus d'informations sur les juges et les participants dans l'onglet En profondeur, répertoire dans l'onglet L'histoire.

Disponible à partir du
10.09.2021 à 19h00 CET

jusqu'au
10.03.2022 à 12h00 CET

ParticipantsGan-ya Ben-gur Akselrod
Max Chernin
Ty Chiko
Monica Dewey
Taylor-Alexis DuPont
Charles Eaton
Nicole Fernandez-Coffaro
Kaden Forsberg
Katrina Galka
Rebekah Howell
Helen Zhibing Huang
Victoria Okafor
Andrew Polec
Katherine Riddle
Kaileigh Riess
Membres du juryVictoria Clark
Andy Einhorn
Mary Beth Peil


Victoria Okafor
« Du gai soleil » de Werther – Massenet/Blau
« Will He Like Me? » de She Loves Me – Bock/Harnick
« Still Hurting » de The Last Five Years – Brown
« Wie lange noch? » – Weill/Mehring
Zachary Peterson, piano

Katrina Galka
« A Cockeyed Optimist » de South Pacific – Rodgers/Hammerstein
« Es regnet » – Weill/Cocteau
« Maybe I Like It This Way » de The Wild Party – Lippa
« Caro nome » de Rigoletto – Verdi/Piave
Shane Schag, piano

Max Chernin
« Here I'll Stay » de Love Life – Weill/Lerner
« When The Air Sings of Summer » de The Old Maid and the Thief – Menotti
« She Loves Me » de She Loves Me – Bock/Harnick
« Wondering » de Bridges of Madison County – Brown
Zachary Peterson, piano

Helen Zhibing Huang
« Non, Monsieur mon mari » de Les mamelles de Tirésias – Poulenc
« Mira » de Carnival! – Merrill
« Perfect » de Edges – Pasek, Paul
« Denn wie man sich bettet » de Aufstieg und Fall der Stadt Mahagonny – Weill/Brecht
Shane Schag, piano

Monica Dewey
« A Ship without a Sail » de Heads Up! – Rodgers/Hart
« Se giunge un dispetto » de Agrippina – Handel/Grimani
« Youkali » – Weill/Fernay
« The Ocean » de We Have Apples – Accurso/Griffin
Travis Bloom, piano

Kaden Forsberg
« She Loves Me » de She Loves Me – Bock/Harnick
« Serenade » de The Student Prince – Romberg/Donnelly
« Lonely House » de Street Scene – Weill/Hughes
« Taking Flight » de Allison Under the Stars – Goldrich/Heisler
Zachary Peterson, piano

Nicole Fernandez-Coffaro
« Es zog zu Salomon » de Der Kuhhandel – Weill/Vambery
« The Joy You Feel » de The Light in the Piazza – Guettel
« Dearest Mama » de The Ballad of Baby Doe – Moore/Latouche
« I’m in Love with a Wonderful Guy » de South Pacific – Rodgers/Hammerstein
Shane Schag, piano

Katherine Riddle
« Je veux vivre » de Roméo et Juliette – Gounod/Barbier & Carré
« Moments in the Woods » de Into the Woods – Sondheim
« J'attends un navire » de Marie Galante – Weill/Deval
« A Quiet Thing » de Flora the Red Menace – Kander/Ebb
Zachary Peterson, piano

Charles Eaton
« A New Town Is a Blue Town » de The Pajama Game – Adler, Ross
« Mab, la reine des mensonges » de Roméo et Juliette – Gounod/Barbier & Carré
« In Praise of Women » de A Little Night Music – Sondheim
« Here I'll Stay » de Love Life – Weill/Lerner
Shane Schag, piano

Taylor-Alexis DuPont
« Non so più cosa son » de Le Nozze di Figaro – Mozart/Da Ponte
« Complainte de la Seine » – Weill/Magre
« Supper Time » de As Thousands Cheer – Berlin
« Waiting for Life » de Once On This Island – Flaherty/Ahrens
Zachary Peterson, piano

Kaileigh Riess
« Je suis encore tout étourdie » de Manon – Massenet/Meilhac
« Pretty Funny » de Dogfight – Pasek, Paul
« Somebody, Somewhere » de The Most Happy Fella – Loesser
« Je ne t’aime pas » – Weill/Magre
Shane Schag, piano

Andrew Polec
« She Loves Me » de She Loves Me – Bock/Harnick
« Bilbao-Song » de Happy End – Weill/Brecht
« Confession Aria » de Dead Man Walking – Heggie/McNally
« How Glory Goes » de Floyd Collins – Guettel
Zachary Peterson, piano

Gan-ya Ben-gur Akselrod
« Youkali » – Weill/Fernay
« Mister Snow » de Carousel – Rodgers/Hammerstein
« Gepopo's Aria » de Le grand Macabre – Ligeti/Meschke
« Perfect » de Edges – Pasek, Paul
Shane Schag, piano

Ty Chiko
« Where Is the Life That Late I Led » de Kiss Me Kate – Porter
« Here I'll Stay » de Love Life – Weill/Lerner
« Oh, Lawd, Jesus, heah my prayer » de The Emperor Jones – Gruenberg/de Jaffa
« Make Them Hear You » de Ragtime – Flaherty/Ahrens
Zachary Peterson, piano

Rebekah Howell
« Who Needs Love? » de Ever After – Goldrich/Heisler
« Wie lange noch? » – Weill/Mehring
« What Good Would the Moon Be » de Street Scene – Weill/Hughes
« Chacun le sait » de La Fille du Régiment – Donizetti/Vernoy de Saint-Georges & Bayard
Shane Schag, piano

L'histoire du Concours Lotte Lenya

Pour célébrer le centenaire de Lotte Lenya (1898-1981), une chanteuse/actrice extraordinaire et l'une des plus grandes interprètes de la musique de Kurt Weill, son mari, le conseil d'administration de la Kurt Weill Foundation for Music approuve en 1998 la proposition du président Kim Kowalke de créer un concours annuel Lotte Lenya. Ce concours récompense l'excellence vocale et dramatique de l’interprétation de la musique pour le théâtre. Le docteur Kowalke, professeur émérite de musicologie à l'Eastman School of Music, a fait en sorte que le concours inaugural se tienne à Eastman pour coïncider avec la réception par la Sibley Music Library des partitions manuscrites originales de Weill en provenance de Vienne, y compris celle de son œuvre phare du théâtre musical du XXe siècle : Die Dreigroschenoper (L'Opéra de quat'sous).

Le premier concours Lotte Lenya, organisé en 1998, ne comptait que dix-sept participants, tous étudiants d'Eastman, et un premier prix de 1 000 dollars. D'année en année, les critères d'admissibilité ont été élargis pour inclure un plus grand nombre de jeunes artistes et le nombre de participants et de prix décernés a également augmenté. Depuis, le concours s'est transformé en une compétition internationale pour chanteurs, au-delà des Etats-Unis avec environ 25 % de candidats en provenance de l’étranger chaque année. Les premiers prix ont été décernés à des finalistes des États-Unis, du Canada, de la Chine, de la Finlande, de l'Allemagne, de la Nouvelle-Zélande, d'Israël, de la Norvège et du Royaume-Uni. Cette année, 500 acteurs-chanteurs ont participé au concours Lotte Lenya pour tenter de remporter le premier prix de 20 000 dollars. Depuis la création du concours, la Fondation Kurt Weill a attribué plus de 1,1 million de dollars de prix à des centaines de jeunes artistes.

Malgré l'immense croissance et les changements mineurs apportés aux exigences du répertoire, le concept du concours est resté le même. Les concurrents sont invités à chanter une variété de sélections, dont des airs d'opéra ou d'opérette, de la musique de Weill et des chansons du théâtre musical américain. Ses critères d'évaluation ont toujours inclus le jeu d'acteur, l'interprétation, la performance et la présence sur scène en plus de la technique vocale, ce qui le différencie des autres concours de chant.

Le concours Lenya s'est rapidement imposé grâce au soutien de la célèbre soprano Teresa Stratas, que Lenya a couronnée comme son successeur. Malgré son scepticisme à l'égard des concours, Teresa Stratas a adhéré à l'objectif et a accepté d'être juge la première année. Elle en est devenue une fervente partisane, jugeant le concours à dix reprises et exigeant toujours le meilleur des candidats pour ce qu’elle considère comme « l'un des concours internationaux les plus importants au monde ».

Le jury des finalistes a toujours été composé de trois experts en théâtre musical et/ou en opéra, aux expériences et points de vue contrastés, généralement un chef d'orchestre/directeur musical, un metteur en scène/producteur et un interprète. Parmi les juges distingués, citons le réalisateur et producteur légendaire Harold Prince, les chefs d'orchestre Julius Rudel et Ted Sperling, et les interprètes Patricia Racette et Rebecca Luker.  En 2021, l'actrice, chanteuse et réalisatrice Victoria Clark, lauréate d'un Tony Award, sera de retour pour juger le concours aux côtés d’Andy EInhorn, directeur musical et chef d'orchestre de Broadway et de l'actrice et chanteuse Mary Beth Peil, lauréate d'un Obie Award.

En plus des premiers prix de 20 000, 15 000 et 10 000 dollars, les finalistes peuvent recevoir, à la discrétion des juges, un certain nombre de prix spéciaux.  Cette année, la Fondation Kurt Weill a inauguré le prix Rebecca Luker, qui récompense une interprétation exceptionnelle d'une sélection de l'âge d'or du théâtre musical américain. Ce prix a été créé en l'honneur de Rebecca Luker, star de Broadway et six fois juge du concours Lenya, décédée à la fin de l'année dernière à la suite de complications dues à la SLA.