Der Rosenkavalier
La Monnaie / De Munt

Der Rosenkavalier

Strauss
En direct le Disponible jusqu'au
Chanté en
allemand
Sous-titres en
anglais
allemand
français
néerlandais

La Maréchale savoure le temps passé avec son jeune amant, lorsque l'arrivée soudaine de son cousin déclenche une série d'événements cocasses. L’honneur est en jeu, le bonheur illusoire. La Maréchale accepte que rien n’arrête le temps et qu'elle doit désormais laisser sa place aux jeunes tourtereaux.

Après avoir ouvert la saison 2022/2023 à Bruxelles avec Pikovaya Dama, La Monnaie / De Munt diffuse à présent Der Rosenkavalier (Le Chevalier à la rose) en direct sur OperaVision. L’énigme du temps résonne tout au long du livret très spirituel et empreint de nostalgie de Hugo von Hofmannsthal, pour lequel Richard Strauss remonte le temps jusqu’à la Vienne du XVIIIe siècle. Valsant dans le style néoclassique, déployant un sublime lyrisme vocal et une palette orchestrale délicate, cette œuvre évoque avec nostalgie le temps enfui, la beauté déchue, les amours perdues. Le metteur en scène Damiano Michieletto situe cette immersion au cœur de la psyché humaine dans un monde onirique teinté d’humour et de surréalisme. La merveilleuse partition de Strauss – une des plus raffinées du répertoire – s’épanouira pleinement entre les mains du chef d’orchestre Alain Altinoglu.

DISTRIBUTION

 

La Maréchale, princesse von Werdenberg
Sally Matthews
Le baron Ochs auf Lerchenau
Martin Winkler
Octavian
Michèle Losier
Herr von Faninal
Dietrich Henschel
Sophie von Faninal
Ilse Eerens
Marianne Leitmetzerin
Sabine Hogrefe
Valzacchi
Yves Saelens
Annina
Carole Wilson
Le commissaire de police
Alexander Vassiliev
Le notaire
Alexander Vassiliev
Le majordome
Maxime Melnik
L'aubergiste
Denzil Delaere
Un chanteur
Juan Francisco Gatell
Trois orphelines nobles
Annelies Kerstens
Marta Beretta
Marie Virot
Une modiste
Lisa Willems
Un marchand d'animaux
Alain-Pierre Wingelinckx
Chœurs
La Monnaie Symphony Orchestra
Orchestre
La Monnaie Choral Academy and La Monnaie Children’s and Youth Choir
...
Musique
Richard Strauss
Texte
Hugo von Hofmannsthal
Direction musicale
Alain Altinoglu
Mise en scène
Damiano Michieletto
Décors
Paolo Fantin
Costumes
Agostino Cavalca
Lumières
Alessandro Carletti
Collaboration artistique
Eleonora Gravagnola
Dramaturgie
Elisa Zaninotto
Chef des Chœurs
Christoph Heil
Chef des Chœurs d’enfants et de jeunes
Benoît Giaux
...

Vidéos

Trailer

Un avant-goût de Der Rosenkavalier

Mais où sont les neiges d’antan ?

Lire moinsLire la suite
En coulisses

Création d'une nuée de corbeaux

C'est un cauchemar volant ! Pour Der Rosenkavalier, l'atelier de La Monnaie / De Munt a relevé le défi de sculpter un corbeau plus grand que nature.

Lire moinsLire la suite

L'histoire

Acte I

La chambre de la Maréchale

La Maréchale a passé la nuit avec son jeune amant, Octavian, qu'elle appelle par son petit nom, Quinquin. Entendant des voix, ils craignent que l’époux de la Maréchale ne soit rentré à l'improviste. Octavian se déguise en soubrette, mais l'intrus est le cousin de La Maréchale, le baron Ochs auf Lerchenau. Le baron apporte la nouvelle de son mariage prochain avec Sophie, la fille de Herr von Faninal, un marchand récemment anobli. Il est très attiré par Octavian qui, ne pouvant s'échapper, est présenté par la Maréchale comme étant Mariandel, sa nouvelle femme de chambre.

Ochs est venu demander l'aide de son cousin pour trouver une personne digne de faire la traditionnelle présentation d'une rose d'argent à sa fiancée. La Maréchale s'oppose aux attentions qu'il porte à sa femme de chambre, mais Ochs n'en démord pas : de tels actes sont l'apanage d'un noble. Il pense que Mariandel est si jolie qu'elle doit avoir du sang bleu dans les veines et se vante d'avoir sa propre progéniture illégitime à son service, son valet Léopold. La Maréchale suggère le comte Octavian Rofrano comme porteur de rose et lui montre un portrait de lui. Ochs est intrigué par la ressemblance avec Mariandel.

Il est l’heure de la cérémonie du lever de la Maréchale. Le baron consulte son avocat mais perd son sang-froid lorsqu'on lui dit qu'en tant que marié, il ne peut pas stipuler les termes du contrat de mariage. Il est approché par les mystérieux Italiens, Valzacchi et Annina, qui lui proposent de veiller sur sa fiancée pour s'assurer de sa fidélité.

Lorsque tout le monde est parti, la Maréchale se souvient d'elle, jeune fille, contrainte à un mariage sans amour. Quand Octavian revient, elle le prévient qu'un jour il la quittera pour quelqu'un de plus jeune. Il rejette l'idée même. Ils discutent d'une rencontre ultérieure et se séparent froidement. La Maréchale se rend compte qu'elle ne l'a même pas embrassé pour lui dire au revoir et envoie sa servante à sa poursuite avec la rose d'argent.

Deuxième acte

La maison de Herr von Faninal

L'arrivée du porteur de rose dans la maison de Faninal est imminente. Octavian entre avec la rose d'argent et la présente à Sophie, la fille de Faninal. Après les formalités, ils discutent, mais sont interrompus par l'arrivée du marié, le baron Ochs. Sophie est consternée par la condescendance de ce dernier envers sa famille et par son comportement rustre. Spéculant sur les plaisirs de la nuit de noces à venir, Ochs se félicite de la « chance des Lerchenaus » et part discuter du contrat de mariage avec Faninal.

Sophie avoue à Octavian qu'elle ferait tout pour éviter le mariage. Il promet de l'aider. Ils sont entendus par Valzacchi et Annina qui convoquent Ochs. Celui-ci commence par rire de l'incident mais devient de plus en plus furieux lorsque Octavian insiste pour que le mariage soit annulé. Dans la lutte qui s'ensuit, Ochs est blessé. Faninal ordonne à Octavian de partir, mais en partant, il convainc les Italiens de travailler pour lui plutôt que pour Ochs. Retrouvant son sang-froid après avoir constaté que sa blessure ne met pas sa vie en danger, Ochs est réconforté par l'arrivée d'Annina avec un message de « Mariandel », suggérant un rendez-vous dans une auberge.

Troisième acte

Une chambre privée dans une auberge

Valzacchi et ses complices préparent diverses surprises pour le baron Ochs, sous la direction d'Octavian, qui est à nouveau déguisé en Mariandel. Ochs arrive mais ses tentatives de séduction sont contrecarrées par d'étranges interruptions. Il sonne la cloche, terrorisé, et se retrouve face à Annina, qui prétend être sa femme abandonnée et avoir des enfants de lui. Un commissaire de police arrive et exige que le baron explique ce qu'il fait avec une jeune fille dans sa chambre. Lorsque Ochs tente de s'en sortir en expliquant que la jeune fille est sa fiancée, Faninal apparaît, scandalisée que Mariandel soit sa fille. Il fait venir Sophie, qui attend dehors, avant de s'effondrer sous le choc. Le chaos grandit jusqu'à ce que la Maréchale entre, convoquée par Léopold au nom de son maître.

Elle prend rapidement le contrôle de la situation. Reconnaissant le commissaire comme l'ancien infirmier de l'armée de son mari, elle le convainc que tout ceci n'était qu'une blague. Ochs persiste et insiste sur son mariage avec Sophie mais la Maréchale révèle la véritable identité d'Octavian / Mariandel. Il est persuadé de partir, poursuivi par le propriétaire, les serveurs et les musiciens, qui exigent d'être payés. Comprenant le dilemme d'Octavian, la Maréchale lui dit d'aller voir Sophie. En les voyant ensemble, si clairement amoureux, elle se dit que ce qu'elle avait prédit s'est réalisé plus tôt qu'elle ne l'avait prévu.

La Maréchale se retire, laissant seuls les deux tourtereaux.