Total Karita
Total Karita
Finnish National Opera and Ballet

Total Karita

En direct le Disponible jusqu'au
Chanté en
français
finnois
anglais
Sous-titres en
anglais

Une soirée avec la chanteuse d'opéra la plus célèbre de Finlande, dont le « soprano riche et radieux est toujours aussi puissant, et l’engagement dramatique sur scène aussi vorace que jamais » selon The Guardian.

Les émotions vont d’un extrême à l’autre au cours de cette soirée en deux parties. Le spectacle débute avec l’histoire touchante d’une femme abandonnée : La voix humaine de Poulenc, un monologue d'une durée d'environ 45 minutes, ici interprété avec le mélodramatique du film noir. L’atmosphère change du tout au tout après l’entracte, puisque la seconde partie est un spectacle endiablé reprenant des grands titres des répertoires classique et populaire. Mis en scène par Jussi Nikkilä et dirigé par Dalia Stasevska, cet événement est conçu sur mesure pour la soprano Karita Mattila.

Distribution

Soprano
Karita Mattila
...
Direction musicale
Dalia Stasevska
Mise en scène
Jussi Nikkilä
Décors
takis
Lumières
Mikko Linnavuori
Costumes
Erika Turunen
...

L'histoire

Poulenc
La voix humaine              

Elle est seule dans son appartement et attend un appel de son ex-amant. Ils n'ont rompu que récemment. Elle reçoit plusieurs coups de fil avant que l'ex-amant finisse par appeler. Elle lui raconte les événements de sa journée et de sa soirée, tout en lui cachant la vérité sur ses émotions. Elle feint le calme et le recueillement lorsqu'elle lui demande s'il aimerait récupérer ses affaires. Ils parlent de leur bonheur passé.

Leur conversation est sans cesse interrompue et la connexion se coupe. Elle tente de le localiser et découvre qu’il n’est pas à son domicile. Cela confirme ses soupçons selon lesquels il est à présent chez sa nouvelle partenaire.

Lorsqu'il l'appelle à nouveau, elle fait toujours semblant d'aller bien, jusqu'à ce que le désespoir la gagne et qu'elle avoue avoir tenté de se suicider la nuit précédente et avoir été sauvée juste à temps par son médecin.

Des interruptions continuent à ponctuer l’appel et peu à peu, elle réalise pleinement que son amant est passé à autre chose et qu’il l'a abandonnée. Elle est à présent confrontée à sa perte et à ses émotions. Son angoisse et sa résignation grandissent jusqu'à ce que, dans un dernier geste, elle lui dise au revoir et lui exprime une dernière fois son amour. Elle demande enfin à son ami de mettre fin à l’appel.

Entracte

John Kander (arr. John Langley)                 
Mein Herr

Holländer (arr. Paul Campbell)                      
Ich bin von Kopf bis Fuss auf Liebe eingestellt          

Secunda (arr. Pessi Levanto)
Sä kaunehin oot (Bei Mir Mistu Shein)

Trad. (arr. Rauno Lehtinen)
Kielletyt leikit (Romance d’amour du film Jeux Interdits)

Jorma Panula
Olen mikä olen (Je suis qui je suis)

Piazzolla (arr. Iikka Kotaja)
Libertango

Andrew Lloyd Webber (paroles : Don Black, Christopher Hampton)
D’un regard de la comédie musicale Sunset Boulevard

Cohen (arr. Paul Campbell)                       
Hallelujah!

En profondeur

La beauté lyrique de la voix de Karita Mattila et son sens inné du théâtre l'ont distinguée comme l'une des sopranos lyriques les plus convoitées au monde aujourd'hui. Pour l'ouverture de la saison 2021-2022, Karita Mattila fait un retour triomphal à Royal Opera House Covent Garden dans le rôle de la Kostelnička dans la nouvelle production de Jenůfa de Claus Guth dirigée par Henrik Nánási ; et clôture la saison au Festival de Salzbourg dans un nouveau rôle - La Zia Principessa dans la nouvelle mise en scène d'Il trittico de Christoph Loy.

Karita Mattila a remporté de nombreux prix tout au long de sa carrière et a reçu l'Ordre du Lion de Finlande, Commandeur de 1er classe en 2020. Parmi les autres récompenses notables, citons le Musician of the Year de Musical America et le Chevalier des Arts et des Lettres ; et le prix 2016 de Royal Philharmonic Society pour ses « incarnations inoubliables à la fois de Kostelnička et d'Emilia Marty ». Mme Mattila s'est formée à l'Académie Sibelius d'Helsinki auprès de Liisa Linko-Malmio, puis auprès de Vera Rózsa, avec qui elle a étudié pendant près de 20 ans.

Son expérience est désormais très recherchée et elle a récemment été invitée à donner des masterclasses, notamment à l'Institut Peabody de l'Université Johns Hopkins, à Lauluakatemia, à Helsinki et au Musée Birgit Nilsson, et elle a fait partie du jury du concours Toivo Kuula 2021.