Opera North

Alcina

Händel
En direct le Disponible jusqu'au
Chanté en
italien
Sous-titres en
anglais

La musique enchanteresse de Haendel nous conte l’histoire d’Alcina, une magicienne qui se sert de ses pouvoirs pour ensorceler le jeune chevalier Ruggiero et le garder captif sur son île.

Sur l'île d'Alcina, rien n'est ce qu'il paraît. Alcina (la soprano Máire Flavin) est une magicienne qui ensorcelle ses anciens amants jusqu’à leur faire perdre forme humaine, sur une terre désolée dont l’apparente beauté n'est que le fruit d’une illusion. Lorsque Bradamante (mezzo-soprano Mari Askvik) arrive sur l'île avec l'intention de récupérer son fiancé Ruggiero (contre-ténor Patrick Terry) en se déguisant, la magie d'Alcina est mise à l'épreuve.

Mise en scène par Tim Albery, la nouvelle production d'Opera North remet en question les conventions historiques des femmes dans des rôles masculins et joue avec la fluidité des genres. La décoratrice et costumière Hannah Clark relève un défi différent et environnemental : réaliser une production dans laquelle aucun élément sur scène n’est acheté neuf. Laurence Cummings, spécialiste de la musique baroque, dirige la merveilleuse musique de Haendel et supervise le déroulement des opérations dans cette île paradisiaque, troublée mais durable.

Distribution

Alcina
Máire Flavin
Ruggiero
Patrick Terry
Bradamante
Mari Askvik
Morgana
Fflur Wyn
Oronte
Nick Pritchard
Melissa
Claire Pascoe
...
Musique
Georg Friedrich Händel
Direction musicale
Laurence Cummings
Mise en scène
Tim Albery
Décors
Hannah Clark
Lumières
Matthew Richardson
Costumes
Hannah Clark
...

Vidéo

Trailer

TRAILER | ALCINA Handel – Opera North

Lire moinsLire la suite

L'histoire

Prologue

Nous arrivons sur l'île d'Alcina avec Ruggiero, un chevalier qui a été enlevé à sa fiancée Bradamante. Sur cette île vivent Alcina et Morgane, deux dangereuses sorcières connues pour leur pouvoir de séduction et leur magie.

Acte I

Bradamante arrive sur l'île, à la recherche de Ruggiero avec son ancienne préceptrice, Melissa. Vêtu d'une armure, Bradamante se fait passer pour son frère Ricciardo.

Morgane rencontre les deux nouveaux hôtes de l'île et s'intéresse immédiatement à  « Ricciardo », abandonnant son amant actuel, Oronte. Elle les emmène à la cour d'Alcina, où Bradamante est horrifié d'apprendre que Ruggiero est épris d'Alcina et ne se souvient pas de son ancienne vie avec elle.

Dans une crise de jalousie, Oronte provoque « Ricciardo » en duel avant d'être interrompu par Morgane. Oronte se défoule sur Ruggiero, révélant exactement comment Alcina traite ses anciens amants.

Alcina envisage de transformer Ricciardo en animal pour prouver son amour à Ruggiero. Morgane la supplie de ne pas le faire.

Acte II

Melissa donne à Ruggiero un anneau magique qui permet de briser les illusions de la magie d'Alcina. Il est dégoûté par ce qu'il voit - un désert, peuplé de monstres. Il comprend qu'il doit s'enfuir, mais il a peur de la vengeance d'Alcina.

Ricciardo se présente comme Bradamante, mais Ruggiero pense qu'elle n'est qu'une autre des illusions d'Alcina. Convaincus de l'indifférence de Ruggiero, Alcina et Bradamante se désespèrent.  

Alcina entre pour transformer « Ricciardo » en animal, mais Ruggiero tente rapidement de la convaincre de ne pas le faire. C'est à ce moment qu'Alcina révèle son amour véritable et sincère pour Ruggiero.

Morgane et Alcina se rendent compte qu'elles ont été trompées, mais il est trop tard. Le pouvoir d'Alcina dépend de l'illusion et de la croyance et, à mesure que son véritable amour est révélé, ses pouvoirs magiques disparaissent...

Acte III

Ruggiero détruit la source de la magie d'Alcina et l'île est à la fois détruite et restaurée. Les animaux, les rochers et les plantes reprennent tous leur corps humain.  

Alcina et Morgane sont oubliées.

En profondeur

Au cœur des enchantements de Haendel

Le principal événement musical d'un opéra de Haendel est l'aria solo da capo, dans laquelle une section A est suivie d'une section B qui contraste avec la première, suivie à son tour d'une répétition de la section A, mais avec des ornementations supplémentaires destinées à mettre en valeur l'agilité vocale du chanteur. Dans les récitatifs, le temps est comprimé et l'intrigue se déroule d'une manière qui peut sembler superficielle. Dans les arias, le temps est dilaté, ce qui permet à chaque personnage d'explorer ses émotions et sa situation dans une musique d'une beauté exquise, sur quelques lignes de texte seulement. Si l'élaboration de l'intrigue d'un opéra de Haendel peut sembler moins aisée aux sensibilités modernes que celle d'un opéra de Puccini par exemple, la nature plus abstraite de l'intrigue de Haendel ouvre un espace d’imagination aux chanteurs, musiciens, metteurs en scène - et au public. Le but de l'intrigue dans un opéra de Haendel est de placer les personnages dans des situations où la pression émotionnelle et psychologique est telle que le chant est le seul moyen possible de s'en libérer, et à travers la musique, le texte est exploré avec colère, désespoir, méditation, joie, rupture, selon ce que la situation exige.

L’émotion est hyper-accentuée. Dans ce sens, Haendel n'est pas différent de Puccini. C'est juste que le dentifrice n'est pas réparti aussi uniformément dans le tube, pour ainsi dire. L'émotion se déverse dans une aria, l'intrigue est comprimée dans le récitatif, puis l'émotion se déverse à nouveau dans l'aria suivante. Ainsi, même si l'émotion n'est pas répartie aussi uniformément dans la structure dramatique que dans un opéra de Puccini, elle est tout aussi intense.
Laurence Cummings, directeur musical

La production d'Opera North s'attache à distiller la pièce jusqu'au drame humain essentiel qui en est le cœur. Au début, Alcina et son entourage vivent dans un état de contentement et ne soucient pas du quotidien. Alcina se livre à tous ceux qui lui plaisent jusqu'à ce qu'elle s'en lasse, auquel cas ils sont jetés et transformés en pierres, en arbres ou en bêtes. L'arrivée de Bradamante et de Melissa perturbe l'équilibre et devient le catalyseur d'une descente inexorable vers le chaos et la confusion et, finalement, la réalisation de soi. Ainsi, si la trajectoire narrative du livret est respectée, les éléments de magie de l'original deviennent largement métaphoriques dans cette version du conte. C'est l'émotion plutôt que la magie qui transforme quelqu'un en pierre ou en bête sauvage.

La conceptrice des costumes et des décors Hannah Clark est convaincue que les opéras de Haendel traitent fondamentalement des individus et de leurs relations. Le spectacle n'est pas toujours strictement nécessaire, même s’il est beau dans certains contextes, dit-elle. Ses conceptions pour cette production ont été créées dans un cadre de durabilité environnementale. Tous les éléments scéniques, le mobilier, les tissus et les costumes sont d'époque, d'occasion ou recyclés, et le point de départ de la conception a été la scène du théâtre elle-même et tous ses équipements - l'installation d'éclairage, etc. Comme l'île d'Alcina, le théâtre peut être un lieu d'enchantement et de séduction dans lequel des visions peuvent être évoquées et disparaître tout aussi rapidement - et où rien n'est ce qu’il semble être. Le design fait également référence à des lieux nocturnes tels que les boîtes de nuit et les salons de cocktail - des espaces séduisants qui projettent l'illusion du glamour mais qui peuvent sembler très différents dans la lumière froide du lendemain matin. La clé de l'histoire est la possession par Alcina d'une forme de glamour et de séduction, et la déconstruction de ce glamour.

Comme nous savions que nous allions devoir acheter du matériel de seconde main, nous nous sommes demandé : « Que pouvons-nous acheter qui soit glamour et intéressant ? », ce qui nous a conduit aux années 50 et 60. D’une certaine manière, Alcina et Morgane sont donc de cette époque, mais seulement dans la mesure où cela est utile au développement de leurs personnages.
Hannah Clark, designer

Adapté d'un article de Stuart Leeks.