Den Norske Opera & Ballett

Billy Budd

Britten
Ce spectacle n'est plus disponible en vidéo à la demande, mais vous pouvez encore profiter des contenus annexes à la production.

Lorsqu'un jeune homme heureux, travailleur et d'une beauté saisissante se joint à l’Indomptable, tout le monde est attiré par lui. La seule imperfection du nouveau membre d'équipage est qu'il bégaie lorsqu'il est stressé, un fait que l’endurci capitaine d'armes n'est que trop heureux d'exploiter.

Le chef-d'œuvre maritime de Britten sur les passions refoulées et le poids de la culpabilité est joué en Norvège pour la toute première fois avec cette nouvelle production du Norwegian National Opera. Dans son premier spectacle depuis qu'elle est devenue directrice de la compagnie, Annilese Miskimmon place Billy Budd dans l'environnement claustrophobique et masculin d'un sous-marin. Mark Wigglesworth dirige la distribution masculine, avec Jacques Imbralio dans le rôle-titre.

Distribution

Edward Fairfax Vere
Peter Hoare
Billy Budd
Jacques Imbrailo
John Claggart
John Relyea
Mr. Redburn
Aleksander Nohr
Mr. Flint
Johannes Weisser
Lieutenant Ratcliffe
Jens-Erik Aasbø
Red Whiskers
Henrik Engelsviken
Donald
Martin Hatlo
Dansker
Kristinn Sigmundsson
A novice
Petter Moen
Squeak
Marius Roth Christensen
Bosun
Øystein Skre
First Mate
Szymon Kubiak
Second Mate
Andreas Skei
Maintop
Thor Inge Falch
The Novice's Friend
Ludvig Lindstöm
Arthur Jones
Mikkel Skorpen
A Seaman
Robert Näse
Cabin Boy
Aksel Johannes Rykkvin
Chœurs
Norwegian National Opera Chorus, Norwegian Soloist's Choir
Orchestre
Norwegian National Opera Orchestra
...
Musique
Benjamin Britten
Direction musicale
Mark Wigglesworth
Mise en scène
Annilese Miskimmon
Décors
Annemarie Woods
Lumières
Paule Constable
Costumes
Annemarie Woods
Texte
Edward Morgan Forster and Eric Crozier
...

Vidéo

Trailer

BANDE-ANNONCE | BILLY BUDD Britten - Norwegian National Opera and Ballet

Lire moinsLire la suite
Accroche

TEASER | BILLY BUDD Britten - Norwegian National Opera and Ballet

Lire moinsLire la suite
Extract

Billy enchaîné

Acte II : Emprisonné dans sa cellule en attendant son exécution, Billy Budd (Jacques Imbrailo) réfléchit sur son sort. Le texte de ce poignant monologue est tiré de la ballade d'Herman Melville « Billy enchaîné », qu'il a écrit avant de travailler sur son roman Billy Budd Sailor.

Lire moinsLire la suite
Extract

This is our moment

Le brouillard s'est levé et une frégate ennemie a été aperçue. Tout l’équipage se retrouve sur le pont du HMS Indomptable qui, après des semaines d'attente, est impatient de voir enfin de l'action.

Lire moinsLire la suite
Behind the scenes

Dans les coulisses de la mise en scène de Billy Budd

« Britten a été un génie dans sa décision de créer un opéra basé sur ce monde naval », dit Annilese Miskimmon, qui dirige cette nouvelle production de Billy Budd au Norwegian National Opera and Ballet. Observez les chanteurs et l'équipe créative qui composent ce chef-d'œuvre maritime.

Lire moinsLire la suite
Behind the scenes

La scénographie

Annilese Miskimmon met en scène sa nouvelle production de Billy Budd dans un sous-marin sous le régime de Vichy dans les années 1940. Dans cette vidéo, Sophie-Marie Wetenskiold, scénographe, Annemarie Woods, créatrice de costumes et Stephan Udbjørg, ouvrier métallurgiste et leur équipe mettent tout en place.

Lire moinsLire la suite

L'histoire

Prologue

Edward Fairfax Vere revient sur sa vie en mer en tant que capitaine de l’Indomptable. Il est hanté par ses souvenirs.

Acte I

L'équipage de l’Indomptable fait son travail. Un navire marchand de passage a fourni trois nouvelles recrues, dont Billy Budd, un jeune homme sincère et de bonne humeur. Interrogé par John Claggart, le maître d'armes, Billy révèle un bégaiement. Lorsqu'il fait ses adieux à son ancien navire, le Droits de l’Homme, les officiers craignent à tort qu'il encourage la dissidence à bord. Claggart, qui méprise secrètement les officiers, est chargé de surveiller Billy de près. Il ordonne à son caporal Squeak de saisir toutes les occasions pour provoquer Billy.

Un jeune novice a été brutalement fouetté. Dansker avertit Billy de se méfier de Claggart. Seuls avec le capitaine Vere, les officiers expriment leur aversion pour les Français,qu’ils tiennent pour responsables des récentes mutineries navales. Ils avertissent que Billy est un fauteur de troubles potentiel, mais Vere n'est pas d'accord avec leur évaluation du jeune homme. Le navire entre dans les eaux ennemies.

L'équipage chante des chants de marins sous les ponts. Billy découvre Squeak fouillant dans ses affaires comme Claggart l'a ordonné, et l'attaque. Claggart intervient et, pour couvrir sa propre implication, fait arrêter Squeak. Menacé par Claggart, le novice tente d'amener Billy à mener une mutinerie en lui promettant de l'or français. Le plan échoue quand Billy se fâche. Dansker répète son avertissement d’éviter Claggart, mais Billy est certain qu'il n'a rien à craindre de lui.

Acte II

Les officiers et l'équipage sont impatients d'affronter l'ennemi. Claggart dit à Vere qu'il y a un dangereux mutin à bord mais il est interrompu lorsqu'un navire français est repéré. Vere ordonne de donner la chasse et l'équipage se prépare pour la bataille. Un coup de feu est tiré mais rate sa cible. Le brouillard revient, mettant fin à la poursuite.

Claggart révèle à Vere que c'est Billy Budd qui a préparé la mutinerie. Il lui montre comme preuve l'or français qu'il a donné au novice pour soudoyer Billy. Vere n’arrive pas à croire Claggart et envoie chercher Billy pour qu’il se confronte à son accusateur.

Lorsqu'on lui demande de se défendre, Billy s'énerve tellement que son bégaiement l'étouffe. Il s'en prend à Claggart, le tuant sur-le-champ. Vere, secoué, convoque ses officiers et une cour martiale est constituée. Billy admet l'acte mais ne peut pas expliquer pourquoi Claggart l’a l'accusé à tort. Lorsque les officiers se tournent vers Vere pour une explication, le capitaine refuse de répondre. Le tribunal prononce la peine de mort.

Tôt le lendemain matin, Billy contemple sa mort imminente. Dansker apparaît avec des nouvelles que le navire est maintenant proche de la mutinerie puisque l'équipage est déterminé à empêcher l'exécution de Billy. Billy lui demande que l’équipage cesse, car il a accepté son destin. Il demande à Dieu de bénir Vere avant que sa condamnation à mort ne soit prononcée devant tout l'équipage.

Épilogue

Le vieux Vere se souvient de l'enterrement de Billy en mer et est hanté par l'idée qu'il aurait pu le sauver.

En profondeur

5 clés pour aborder Billy Budd

1° Le Billy de Britten

La grande percée de Benjamin Britten en tant que compositeur remonte à 1945 avec son opéra Peter Grimes. Il a poursuivi avec deux opéras de chambre, The Rape of Lucretia et Albert Herring, et un opéra pour enfants, The Little Sweep, avant de faire son retour au format opéra complet avec Billy Budd. L'œuvre a été créée au Royal Opera House, Covent Garden, en 1951, où elle a été dirigée par Britten lui-même. Le compagnon de Britten, le ténor Peter Pears, y chanta le rôle du capitaine Vere.

2° Les hommes non libres

Certains thèmes reviennent dans les œuvres de Britten : le conflit entre individus et société, les horreurs de la guerre, les conventions destructrices et le désir refoulé. Billy Budd aborde toutes ces questions et examine comment elles peuvent influencer les représentations sociales concernant la virilité, en particulier par rapport à l'homosexualité. L'opéra a été écrit à une époque où l'homosexualité était encore illégale selon la loi britannique et où les représentations théâtrales et lyriques continuaient à être censurées. Ce que l'opéra dit sur ces thèmes est donc donné sous forme cachée. Au delà de la thématique de l’homosexualité, cet opéra aborde aussi la condition de l’être humain qui vit finalement dans un monde où il est seul, mais qui aspire à en faire partie, à être aimé, pardonné et accepté.

3° La plus belle des histoires

Le texte est basé sur un roman du géant littéraire américain Herman Melville, peut-être mieux connu comme l'auteur d'une autre aventure maritime, Moby Dick. L'une de ses dernières œuvres, Billy Budd, Sailor, a été découverte parmi les papiers de Melville à sa mort en 1891. Thomas Mann, un autre géant de la littérature, a qualifié le roman de « plus belle histoire du monde ». Le compositeur italien Giorgio Ghedini a également créé une version lyrique de Billy Budd, Sailor, qui a été créée deux ans avant celle de Britten. Plusieurs autres adaptations de la nouvelle ont été faites, dont les plus acclamées par la critique comprennent la pièce de théâtre de Louis O. Coxe et Robert Chapman, qui a fait son entrée à Broadway en 1951, et le film de Peter Ustinov de 1962, dans lequel le jeune Terence Stamp incarnait Billy Budd et le réalisateur lui-même le capitaine Vere.

4° Amarré à Oslo

« La première fois que je suis entrée dans cet étonnant opéra et que j'ai regardé directement à travers le foyer sur la mer, j'ai été frappée par le fait qu'il s'agit en soi d'un navire », dit Annilese Miskimmon, qui est devenue directrice du Norwegian National Opera and Ballet en 2017. Pour elle, l'opéra qui, plus que tout autre, amène vraiment la mer sur scène et à travers la musique est Billy Budd. Et lorsqu'elle s'est rendue compte qu'il n'avait jamais été joué en Norvège, il était évident pour elle qu’il fallait monter cette production. « C'est un grand privilège, dit Annilese Miskimmon, de pouvoir présenter Billy Budd en Norvège en tant que directrice d'opéra de cette maison et directrice de cette production - surtout avec un chef d'orchestre aussi remarquable que Mark Wigglesworth et le fabuleux orchestre d'opéra que nous avons ici. »

5° Des couchettes, des bombes et des sous-marins.

Annilese Miskimmon monte sa nouvelle production de Billy Budd sur un sous-marin sous le régime de Vichy dans les années 1940. Elle nous plonge dans un environnement fermé et claustrophobique, contrôlé par la discipline des marins et la nécessité insignifiante de la guerre. « Je voulais construire un sous-marin entier pour obtenir le vrai sentiment de claustrophobie », dit Annemarie Woods, metteur en scène et costumière.« Nous avons malheureusement dû choisir qu’une partie du sous-marin, mais je pense que le spectateur peut s’imaginer le décor qui s'étend sur les côtés. » La structure en aluminium de 14 mètres de long et 6,5 mètres de haut est le gros investissement de la saison du Norwegian National Opera. « Ce sera une construction énorme, énorme, énorme, énorme », selon Stephan Udbjørg, ouvrier métallurgiste des décors. « Ce sera l'une des choses les plus belles, les plus grandes et les plus complexes qui aient jamais été sur la scène de l’opéra. »