Die Fledermaus
Croatian National Theatre in Zagreb

La Chauve-Souris

Strauss Jr.
Ce spectacle n'est plus disponible en vidéo à la demande, mais vous pouvez encore profiter des contenus annexes à la production.
En direct le Disponible jusqu'au
Chanté en
croate
Sous-titres en
allemand
anglais
croate

La plus brillante des opérettes viennoises nous entraîne dans les faubourgs de la Vienne romantique du 19ème siècle. C'est la veille du Nouvel An et nous sommes en compagnie de Rosalinde, déterminée à donner une leçon à Eisenstein, son mari volage, alors même qu'elle est poursuivie par un ancien prétendant, le ténor Alfred. Au centre de l'action se trouve le richissime prince Orlofsky, qui s'ennuie éternellement et dont le somptueux bal masqué vient mettre le feu aux poudres. Et si toute cette intrigue n'était qu'un plan astucieux mis au point par quelqu'un pour se venger d'Eisenstein ?

La Chauve-Souris (Die Fledermaus), l'opérette comique en trois actes de Johann Strauss II, créée en 1874, est devenue un synonyme du genre de l'opérette. En l'espace de six ans seulement, elle a été jouée dans plus de 170 théâtres des régions germanophones et, dans les années 1890, dans le monde entier. Le livret a été écrit par Richard Genée et Karl Haffner d'après la pièce La Prison de Julius Roderich Benedix et la comédie Le Réveillon d'Henri Meilhac et Ludovic Halévy. Die Fledermaus conserve néanmoins toutes les caractéristiques orchestrales et vocales d'un opéra-comique de l'époque de Mozart et Rossini. OperaVision se rend à Zagreb pour retransmettre une représentation en direct, telle qu'elle est mise en scène pendant les fêtes de fin d'année dans les théâtres du monde entier, mais avec une touche locale puisque le spectacle est chanté en croate. Cette production est dirigée par Srba Dinić et mise en scène par Krešimir Dolenčić.

DISTRIBUTION

Gabriel von Eisenstein
Domagoj Dorotić
Rosalinde von Eisenstein
Valentina Fijačko Kobić
Adele
Marija Kuhar Šoša
Dr. Falke
Ljubomir Puškarić
Alfred
Roko Radovan
Orlofsky
Emilia Rukavina
Frank
Ozren Bilušić
Dr. Blind
Ivo Gamulin
Ida
Josipa Bilić
Johann Strauß ml.
Drew Jackson
Pratnja Orlofskog
Dominik Čičak
Tomislav Dunđer
Lorenzo Raušević
Konobari
Siniša Bosnar
Vladimir Knežević
Domagoj Vrbljanin
Orchestre
Croatian National Theatre Zagreb Orchestra
Chœurs
Croatian National Theatre Zagreb Chorus
...
Musique
Johann Strauss II
Texte
Richard Genée
Karl Haffner
Vladan Švacov (Croatian translation)
Direction musicale
Srba Dinić
Mise en scène
Krešimir Dolenčić
Décors
Stefano Katunar
Costumes
Alan Hranitelj
Chorégraphie
Leo Mujić
Lumières
Deni Šesnić
Chef des Chœurs
Luka Vukšić
Assistant(e) mise en scène
Kristina Grubiša
Associé aux costumes
Petra Pavičić
Assistant(e) décors
Aleksandra Vukićević
Ballet master
Andrej Barbanov
...

VIDÉOS

Trailer

Un avant-goût de La Chauve-Souris

L'opérette viennoise la plus parfaite et un grand bal du Nouvel An arrosé de champagne.

Lire moinsLire la suite
En coulisses

Introduction à La Chauve-Souris

Une introduction à l'opérette comique La Chauve-Souris (Die Fledermaus) par le chef d'orchestre Srba Dinić et le metteur en scène Krešimir Dolenčić.

Lire moinsLire la suite

L'histoire

Acte I

La servante Adèle est invitée (du moins c’est ce qu’elle croit) par sa sœur Ida à assister à un bal donné par le Prince Orlofsky. Après quelques difficultés, elle réussit à obtenir une soirée de congé en inventant une histoire émouvante à propos d’une tante à la santé fragile. Entre-temps, son employeur, le rentier Eisenstein, a récemment été condamné à une peine de prison pour avoir insulté un fonctionnaire. Mais alors qu’il devrait se présenter pour purger sa peine, son ami, le Dr. Falke, le persuade de se joindre à lui pour une nuit de festivités chez Orlofsky. Le Dr. Falke a une idée derrière la tête – Eisenstein l'a un jour humilié devant toute la ville en le laissant rentrer chez lui après un bal masqué dans la rue, ivre et déguisé en chauve-souris, et Falke souhaite se venger ; il invite donc aussi Rosalinde, l'épouse d'Eisenstein. Celle-ci est déjà en émoi après le départ d'Eisenstein « pour la prison », lorsque l’un de ses anciens admirateurs, Alfred, se présente à elle et tente de la courtiser, avant d'être arrêté par le directeur de la prison, Frank, qui le prend pour Eisenstein. Frank, satisfait, décide alors d'assister lui aussi au bal d'Orlofsky.

Acte II

Au bal, les machinations du Dr. Falke se déroulent à merveille : à son grand étonnement, Eisenstein tombe sur Adèle, qui nie avec vigueur sa véritable identité ; il se lie d'amitié avec un chevalier français qui n’est en vérité nul autre que Frank, le directeur de la prison ; et il finit par tomber amoureux de sa propre femme, masquée et déguisée en comtesse hongroise.

Acte III

La situation se dénoue peu à peu. L'action se déroule au sein de la prison, où travaille le geôlier Frosch, ivre en permanence. Un à un, les personnages réapparaissent : Frank, le directeur de la prison, qui a la gueule de bois, suivi par Adèle qui espère trouver un mécène pour encourager ses talents artistiques, accompagnée de sa soeur Ida, puis entre Eisenstein, qui s’étonne d’avoir été enfermé toute la nuit. Lorsque Rosalinde apparaît à son tour et, qu’avec Alfred, elle demande à voir un avocat, Eisenstein se déguise et prend la place de l'avocat bègue, le Dr. Blind. Cette astuce lui permet de comprendre les événements de la veille. Heureusement, il se laisse convaincre que le Dr. Falke et ses espoirs de vengeance sont à l’origine de ce chaos. L’histoire se termine ainsi, et Adèle finit même par trouver son mécène en la personne du prince Orlofsky.